Mise à jour le 04.10.2021.

Au 1er octobre de chaque année et ce depuis 2015, l’ICO (International Coffee Organisation) a décidé de célébrer la boisson la plus consommée au monde : Le Café! La journée internationale du Café fête la diversité, la qualité et la passion de la filière café. Elle est l’occasion pour les amateurs de café de partager leur amour pour cette boisson et de soutenir les millions de caféiculteurs dont la subsistance dépend de cette culture aromatique.

Pour l’occasion, j’ai souhaité partager avec vous ce rituel quotidien tout à fait italien. Vous le savez sûrement, tout italien qui se respecte, commence chaque journée par un Buon Caffè !

Foto privata dell’agosto 2019. Il Caffè del Tasso, 1476 Piazza Vecchia, Bergamo Alta.

Les italiens en boivent en moyenne trois par jour : un le matin au petit déjeuner, un autre en milieu de matinée et un dernier après le déjeuner. Attention, pas de Cappuccino après le déjeuner ! C’est à cela que les italiens reconnaissent les touristes ! Faîtes autre chose que du simple tourisme, apprenez à vivre à l’italienne !

Dans l’article d’aujourd’hui, je vous emmène à la découverte d’un des 230 établissements historiques d’Italie et d’Europe depuis 1476 qui se trouve dans une région à laquelle je suis très attachée, car c’est la région natale de ma maman, la Lombardie, dans le nord de l’Italie et dans une charmante ville que j’affectionne particulièrement : Bergamo Alta (Bergame Haute), qui se situe à 50km au nord de Milan. Suivez-moi !

 

1. LE BAR, UNE INSTITUTION ITALIENNE.

Comme le drapeau, l’hymne nationale, la pizza et gli spaghetti, le bar aussi est désormais devenu un des symboles par excellence de l’Italie. Il est un véritable point de référence pour les Italiens. Le bar en Italie est le lieu le plus fréquenté et le plus aimé.

L’histoire du bar est étroitement liée à celle du café, sûrement la boisson la plus consommée dans les bars italiens. On a carrément listé plus de trente façons de boire le café en Italie, signe que la culture du café est profondément ancrée dans cette nation et elle est indissociable de celle du bar, évolution historique et sociale du Caffè, c’est-à-dire du lieu qui à l’origine tire son nom de cette boisson.

Le bar a préservé sa fonction première celle de lieu de rencontres et d’échange d’idées, de lieu d’évasion, de rassemblement et de socialisation. En particulier dans les petits centres villes, les bars sont devenus une espèce de deuxième maison pour beaucoup d’italiens, un environnement familier dans lequel tous les clients se connaissent bien entre eux, s’appellent par leur prénom et ont aussi un lien confidentiel avec le barista (barman) qui est souvent le propriétaire du bar.

Expression de la société italienne et de ses changements, le bar, au fil des années, a su s’adapter aux nouvelles exigences de ses clients et a réussi à garder sa fonction sociale qui le caractérise depuis toujours.

 

2. À LA DÉCOUVERTE DU CAFFÈ DEL TASSO, ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ.

Je vous emmène dans un des 230 locali storici italiani (établissements historiques italiens), il CAFFÈ DEL TASSO, qui, depuis 1476, est inscrit dans l’Histoire du Bel Paese.

Foto privata dell’agosto 2019. Il Caffè del Tasso, 1476.

« La plus belle chose dans notre histoire, c’est qu’elle est née complètement par hasard. » C’est avec ces mots que Marcello Menalli, directeur, avec son frère Massimo, du Caffè del Tasso, m’a ouvert les portes de son monde, fait d’anecdotes enfermées dans des photographies accrochées avec fierté et de messages laissés sur les pages d’un livre considéré comme un trésor.

En effet, en 1989, la famille Menalli s’est rendue à Bergame avec Giuseppe, le papà, Erminia, la mamma, Marcello et Massimo, les deux fratelli (frères). Marcello, ancien barman des navires Costa Crociere et Massimo, diplômé en hôtellerie.

Foto privata del marzo 2018. Il Caffè del Tasso, 1476.

« Une fois sur place, ils nous ont dit que le bar Tasso était à vendre, raconte Marcello, mais, pour être honnête, je ne voulais vraiment rien savoir. Vous savez, la Città Alta n’était pas comme aujourd’hui, il n’y avait pas tous ces touristes. J’avais peur de la solitude », confie-t-il.

Mais Giuseppe, qui n’était pas du tout novice dans la gestion de bars et surtout dans la relève de défis, a compensé avec confiance et audace les hésitations de son fils et une semaine plus tard, sans rien dire à personne, sans même avoir vu l’intérieur de l’établissement, il décida de verser un acompte pour son achat. « Nous sommes probablement la seule famille de l’histoire à avoir acheté un local sans l’avoir vu ». Marcello rit de ce souvenir. « C’est l’enseigne qui a conquis mon père ! »

Je vous invite chaleureusement à regarder la vidéo interview que Marcello a bien voulu m’accorder en août 2019. Elle sera pour vous l’occasion de découvrir l’histoire de ce lieu mythique et légendaire qu’est le Caffè Del Tasso et les 5 types de cafés italiens les plus bus en Italie et toutes les différences qui les caractérisent.

Buona visione a tutti !

3. L’ITALIE AUTREMENT ET LE CAFFÈ DEL TASSO.

Foto privata del 10.03.2018. Viaggio a Bergamo Alta con L’Italie Autrement.

Chacune de mes arrivées à Bergame Haute, commence par un petit déjeuner au Caffè del Tasso ou un apéritif à base de Spritz Aperol pour finir la journée. Seule, en famille, entre amis ou avec les voyageurs de L’Italie Autrement, je m’y arrête toujours. Le Caffè del Tasso est une valeur sûre de Bergame Haute : les siècles passent, les styles changent mais il fait toujours face au passage de l’Histoire. Pour moi, il est le point de départ idéal pour entrer dans l’Histoire de la ville. Voici quelques clichés personnels que je partage avec vous et qui sont de merveilleux souvenirs, de nouvelles histoires à raconter au Caffè del Tasso.

Foto privata del 16.03.2019. Viaggio a Bergamo Alta con L’Italie Autrement

Foto privata del 17.03.2018. Prima colazione tipica italiana.

Foto privata del 16.04.2018. Viaggio a Milano e Bergamo Alta con L’Italie Autrement

4. LA TRADITION DU CAFFÈ SOSPESO : « C’est comme offrir un café au reste du monde… » Luciano De Crescenzo (écrivain napolitain)

Saviez-vous qu’une tradition de solidarité envers les plus pauvres était pratiquée dans les bars napolitains depuis la fin du XIXe siècle ? On l’appelle le Caffè Sospeso, en français « café suspendu ».

Gran Caffè Gambrinus, 1860. Via Chiaia, Napoli.

Née à Naples, dans le Café Gambrinus, non loin de la Piazza del Plebiscito, la coutume a connu un déclin puis a été ravivée après la seconde guerre mondiale. La pratique d’offrir un café à un étranger en difficulté se répandit dans les années noires, d’une extrême pauvreté, où même un café était un luxe pour beaucoup.

Elle consiste, pour un Napolitain heureux et quelle qu’en soit la raison, à commander un café et en payer deux, un pour lui et un autre pour un client démuni qui en fera la demande.

Una frase di Luciano De Crescenzo che spiega il perché del caffè sospeso.

Le café suspendu est devenu au fil des ans un symbole d’humanité, d’ouverture, de solidarité, un petit geste de partage de son quotidien demandant peu d’effort et directement versé à quelqu’un d’autre. Les personnes qui offrent et reçoivent sont des inconnus qui pratiquent cette générosité ouverte. Tout le monde peut recevoir comme offrir un café, c’est un partage ouvert à tous.

Le 10 décembre 2011, a été instaurée la Giornata del Caffè Sospesojournée du café suspendu ») avec le soutien de plusieurs organisations culturelles et le maire de Naples, Luigi De Magistris.

Le café suspendu a bien plus de valeur que l’euro supplémentaire laissé sur un comptoir de bar. C’est une petite attention qui nous rappelle que tout le monde mérite de se sentir un homme comme les autres.

La tradition du caffè sospeso s’est importée en France grâce au Mouvement des indignés en 2013. Depuis, des groupes locaux se sont organisés notamment sur les réseaux sociaux et quelques bars et café français ont adopté cette tradition du café suspendu ou café en attente qui s’est élargi aux « baguettes suspendues », produit national français. Plusieurs médias en ont aussi parlé et l’engouement populaire a pris.

Et vous, lors de l’un de vos voyages à Naples ou ailleurs, avez-vous déjà payé deux cafés pour n’en boire qu’un ? Parlez-moi de votre expérience !

Vous souhaitez découvrir ou redécouvrir la tradition du Caffè Sospeso ?

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir ce moment de bonté, cet instant de positivité et de gentillesse, je vous invite à regarder la vidéo suivante :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! Pensez à consulter les autres articles sur d’autres spécialités italiennes :

N’hésitez pas à vous rendre sur le site internet, la page Facebook, la chaîne YouTube et la page Instagram de L’Italie Autrement pour découvrir toujours plus d’informations sur le Bel Paese.

Vous pouvez nous contacter au 06 27 56 25 22 ou via notre formulaire contact.