Écrivain, acteur de théâtre et de cinéma, réalisateur et passionné de lecture, Marco D’Amore, l’artiste caméléon de la nouvelle génération du cinéma italien.

Marco D’Amore a connu le succès et la gloire en jouant l’un des protagonistes des trois premières saisons de la série télévisée au triomphe international, Gomorra, diffusée en Italie sur Sky Atlantic et sur Canal+ en France. Série inspirée du livre (publié en Italie en mars 2006 – sorti en France en octobre 2007) de l’écrivain et journaliste italien Roberto Saviano, lequel a largement participé à l’écriture des scripts des 4 saisons.

Dans le rôle du criminel Ciro Di Marzio, l’acteur et réalisateur italien a rapidement conquis le public italien, et pas seulement, puisque la série a été vendue dans pas moins de 130 pays dont les États Unis.

Marco D’Amore est aujourd’hui l’un des interprètes les plus sollicités et les plus appréciés de la scène italienne.

Mais que savez-vous vraiment de lui ? Carrière, vie privée, petites curiosités, je vous raconte tout ou presque de Marco D’Amore.

 

 

1. Qui est Marco D’Amore ? De l’homme à l’acteur.

Marco D’Amore est né dans le sud de l’Italie à Caserta en Campanie (à 35 km au nord de Naples) le 12 juin 1981. Il est le petit-fils de Ciro Capezzone, comédien, qui a joué avec Nino Taranto et dans certains films de Nanni Loy et de Francesco Rosi. On peut donc dire que « la recitazione », c’est de famille ! En français, on a le verbe « jouer », en anglais « play », seule la langue italienne utilise le verbe « recitare » lorsqu’il s’agit d’interpréter un texte.

Marco a obtenu son diplôme d’études secondaires et s’est inscrit à la Faculté de Lettres mais quitte ses études sans passer aucun examen.

À l’adolescence, il rêve de devenir musicien, jouant de la flûte et de la clarinette. En 2002, il entre à l’École d’art dramatique Paolo Grassi de Milan, où il a obtenu son diplôme en 2004. Il fonde l’année suivante avec Francesco Ghiaccio, une compagnie de théâtre et de cinéma, La Piccola Società, avec laquelle il commence immédiatement à travailler. Marco aborde alors diverses expériences théâtrales : Santa Maria D’America, Solita formula, Macbeth, La trilogia della villegiatura de Carlo Goldoni, il figlio di Amleto entre autres.

Mais le grand tournant arrive en 2010 lorsque Marco joue aux côtés de son mentor Toni Servillo dans le film Una vita tranquilla et en 2012, lorsqu’il rejoint la série télévisée Benvenuti a tavola – Nord vs Sud aux côtés de Giorgio Tirabassi et de Fabrizio Bentivoglio.

La grande popularité vient en 2014 grâce à l’interprétation de Ciro Di Marzio dans la série télévisée Gomorra qui obtient immédiatement un succès remarquable. Tout en travaillant sur le plateau de Gomorra (il est présent dans les 3 premières saisons et fera partie des réalisateurs de la saison 4), Marco continue à jouer pour le cinéma et le théâtre. 

 

En 2015, il écrit et produit avec sa compagnie et Francesco Ghiaccio, le livre et le film Un posto sicuro sur le scandale de l’Eternit à Casale Monferrato (du nom de l’une des sociétés leader sur le marché de l’amiante). La lutte de Marco D’Amore contre l’amiante : entre dénonciation et amour, l’interprétation de l’acteur est juste divine.

La même année, il figure également au casting du film Perez, avec Luca Zingaretti (le commissaire Montalbano diffusé en France sur France 3) et dans le film franco-italien de Claudio Cupellini, Alaska avec Elio Germano.

Puis il posera sa voix sur la traduction du livre de Romain Gary, La vita davanti a sé, que vous pouvez trouver sur emonsaudiolibri.it. C’est une façon originale de « lire » un livre. La voix de Marco D’Amore (dans sa version complète d’une durée de 6h10… et j’en redemandais encore !) est cette cerise sur le gâteau qui donne toute la force au récit.

En 2016, il dirige et interprète au théâtre le drame American Buffalo de David Mamet traduit par Luca Barbareschi , qu’il présente ensuite dans une tournée qui se poursuit également en 2017 et 2018.

En 2017, il est au cinéma avec le film Brutti e cattivi présenté à la 74ème Mostra Internazionale d’arte cinematografica de Venise dans la catégorie Orizzonti. Pour ces deux rôles au théâtre (o’ professor) et au cinéma (Giorgio Armani appelé il Merda), il apparaît sur scène les cheveux gras, raides, bossu et à l’écran avec des dreadlocks et drogué, très loin du personnage mafieux qu’on voudrait lui coller.

En 2018, il passe derrière la caméra et réalise les cinquième et sixième épisodes de la quatrième saison de Gomorra.

En août dernier, Marco s’essaie à un autre genre en interviewant le grand réalisateur Quentin Tarantino à l’occasion de la présentation à Rome du film « Il était une fois ».

Voici l’interview intéressante publiée par Rolling Stone.

 

Le 26 septembre dernier est sorti le film Drive to home dans lequel Marco D’Amore montre encore une fois qu’il n’est pas seulement Ciro de Gomorra, la série. Le film de Simone Catania nous permet de voir Marco D’Amore et Vinicio Marchioni, dans une histoire simple et réussie. Deux jeunes garçons, seuls contre le monde, une maison isolée en Sicile, sur une terre aride et hostile comme les gens qui l’habitent. Trente ans après, les deux amis se retrouveront. Une histoire de passé et présent, de racines et d’amitié, un classique road movie où le voyage est surtout intérieur. Un film simple et direct.

Marco D’Amore est mis en scène avec un look inédit, les cheveux longs et aux reflets blonds, une longue barbe : un choix important aussi pour ôter à l’acteur le fameux look du Ciro de Gomorra – La série dans lequel il risquait de rester prisonnier. C’est le masque qui, comme le disait Oscar Wilde, au lieu de cacher permet de révéler. 

2. Marco vs Ciro ?

Marco est issu d’une famille napolitaine. Il grandit avec ses deux parents. Dès son plus jeune âge, il fréquente les quartiers napolitains qu’il connaît bien. Il va à l’école, il aime la musique, il adore lire, fréquente les cours de théâtre. Il mène une vie tout à fait « normale » bien que vivant au milieu des quartiers à densité mafieuse.

Enfant, Ciro a perdu ses deux parents lors du tremblement de terre d’Irpinia en 1980 et a grandi dans un orphelinat. La tragédie d’Irpinia n’est que le premier d’une série impressionnante d’événements potentiellement meurtriers auxquels le plus ignoble de Gomorra a survécu. Explosions, roulette russe, tentatives de noyade … Il mérite bien son surnom d’Immortel.

Marco D’Amore est un homme gentil, timide, pudique, respectueux à la voix douce et très engagé dans ses différents projets.

Ciro, L’Immortale, est un dur à cuir, sombre, méchant, féroce qui ne pardonne pas, un criminel odieux capable de tout. Il n’a rien à perdre car il a déjà tout perdu. Sa haine pure est née de la douleur et renforcée par le besoin de survivre aux dures lois de la rue. Le tout habillé du dialecte napolitain.

Marco est en couple avec une ancienne camarade de classe. Ils se connaissent depuis qu’ils ont 10 ans. Elle s’appelle Daniela Majorana et ils vivent ensemble à Caserte, loin du divertissement, loin du monde artistique de Rome ou Milan. Ils ont une belle relation stable. Pour le moment, pas de projet de mariage, pas d’enfant.

Comme nous le savons bien, Ciro est marié et a une fille. Il a tué sa femme Deborah en l’étranglant sans pitié. Le peu d’humanité qu’on trouve dans le personnage de Ciro est perceptible dans toutes les scènes qu’il partage avec sa fille, Maria Rita. Fille qu’il perdra dans la saison 2, tuée par Malammore sur ordre de Pietro Savastano par vengeance.

Savez-vous que Marco et Ciro ont tout de même un point en commun ? La boucle d’oreille que porte Ciro di Marzio à l’oreille gauche est en fait de Marco D’Amore. Il l’a depuis l’âge de 13 ans. Elle serait un acte de rébellion contre sa mère et ne l’a jamais enlevé, même lors des occasions les plus formelles. Si vous ne me croyez pas, consultez ses photos sur le net… même en costume, en smoking.

 

3. Son dernier projet : L’Immortale, le film.

Pour être fan du travail de Marco D’Amore et pour le suivre depuis 2013, j’avais envie de partager mon angle de vue sur cet artiste trop connu pour son rôle de mafieux dans la série phare Gomorra et sûrement pas suffisamment pour ses nombreuses autres casquettes.

Je suis tellement impatiente de découvrir son nouveau projet cinématographique. Le préquel sur Ciro sortira dans tous les cinémas italiens le 5 décembre prochain. Un film de et avec Marco D’Amore : L’Immortale. Y-aura-t-il une version française pour les fans français ? À suivre…

 

Autant vous prévenir d’entrée de jeu que si vous n’avez pas vu au minimum les trois premières saisons de la série italienne, vous pouvez passer votre chemin sur cette bande-annonce. En effet, elle donne le ton dès ses premières images en rappelant la mort de Ciro Di Marzio à la fin de la saison 3. Plus surprenant, L’Immortale ne sera pas entièrement dédié à la jeunesse du mafieux (c’est le jeune acteur Giuseppe Aiello qui campera le bandit de Naples dans sa jeunesse), puisque le long-métrage devrait aussi faire le pont entre les saisons 4 et 5 de Gomorra. Ciro di Marzio ne serait pas mort ? …

 

Je vous invite à regarder la bande-annonce explosive du film qui nous laisse effectivement perplexes : Ciro aurait finalement survécu à son assassinat par son meilleur ami-ennemi, Genny Savastano ? Et bien, je conclurai par cette phrase de Genny, en napolitain évidemment : « solo Dio sap’ comm’ va’ a firni’ veramente ‘sta storia! » (seul Dieu sait comment va se terminer vraiment cette histoire )

Vous souhaitez découvrir Marco D’Amore en vidéo ?

Je vous invite à découvrir Marco D’Amore dans une interview en français pour Canal+ réalisée en 2016

Découvrez ou redécouvrez Naples aux milles couleurs et nuances dans l’article du 23 septembre dernier « 3 choses incontournables à goûter, à faire et à voir à Naples ».

N’hésitez pas à vous rendre sur le site internet, la Page Facebook et la chaîne YouTube de L’Italie Autrement pour découvrir toujours plus d’informations sur le Bel Paese.

Vous pouvez nous contacter au 06 27 56 25 22 ou via notre formulaire contact.